pano
03.09.2021

Morges : l’homme mortellement blessé par la police formellement identifié

Morges : l’homme mortellement blessé par la police formellement identifié
Morges : l’homme mortellement blessé par la police formellement identifié

L’homme mortellement blessé par un agent de police a été formellement identifié par la police scientifique de la sûreté vaudoise. Elle confirme qu’il s’agit bien d’un Suisse âgé de 37 ans, né et domicilié dans le canton de Zürich. Les investigations pénales se poursuivent.

Depuis lundi soir 30 août 2021, les opérations d’enquête se poursuivent. L’homme mortellement blessé par un agent de Police Région Morges a pu être formellement identifié par la brigade de police scientifique de la Police cantonale vaudoise. Il s’agit bien d’un homme de nationalité suisse, natif et habitant du canton de Zürich. Inconnu des services vaudois de police, il l’était en revanche de la police zurichoise. Les investigations menées par les enquêteurs de la police scientifique confirment que trois coups de feu ont été tirés par un seul policier. Les premiers résultats émanant du Centre universitaire romand de médecine légale (CURML) indiquent que l’un des impacts a provoqué une hémorragie massive, inévitablement et rapidement fatale. De plus, les investigations confirment que la victime a menacé les policiers avec un couteau, d’une longueur de 26 cm comportant une lame de 13 cm, qui a été retrouvé sur les lieux. Elles permettent également de confirmer que l’homme souffrait de problèmes d’ordre psychologique. En revanche, la police ne dispose en l’état d’aucune information démontrant un lien de la victime avec la radicalisation.

Concernant le déroulement des faits, l’homme est arrivé en train à Morges en provenance de Zürich, via Genève, lundi 30 août vers 16h45. La raison de son arrêt en gare de Morges n’est pas connue mais plusieurs témoins auditionnés disent l’avoir vu cheminer sur les voies de circulation des trains, puis sur le quai de gare où les faits se sont déroulés peu avant 18h le même soir.

S’agissant du comportement des policiers après l’usage de l’arme, les éléments d’enquête recueillis le lendemain des événements établissent que le premier geste de réanimation a été prodigué par un infirmier présent sur les lieux et non par les policiers, et ce environ 4 minutes après le dernier tir.

Les investigations se poursuivent sous la responsabilité du Procureur de permanence de la Division des affaires spéciales du Ministère public central, qui a ouvert une instruction pénale pour homicide.

Rappel des faits

Lundi vers 18h, deux patrouilles de police étaient intervenues en gare de Morges afin de prendre en charge une personne annoncée comme perturbée. Se sentant menacé par l’individu, un agent de Police Région Morges avait fait usage de son arme. Malgré les soins prodigués sur place, la personne est décédée.

Lausanne, le 1er septembre 2021
 

Source : Police Cantonal Vaudoise