pano
02.07.2020

Communiqué de presse - Enquête de sécurité publique de la PRM

Communiqué de presse - Enquête de sécurité publique de la PRM
Communiqué de presse - Enquête de sécurité publique de la PRM

Réalisée entre novembre et décembre 2019 par l’Institut de recherches économiques et sociales M.I.S Trend SA l’enquête de sécurité publique de la Police Région Morges auprès de la population des communes de l’association a mis en évidence l’importance du sentiment d’insécurité mais aussi une grande confiance en la PRM. 8 personnes sur 10 se déclarent satisfaites, voire très satisfaites des prestations et autant en ont une bonne image. En revanche, presque un quart des personnes interrogées estiment que la PRM ne se préoccupe pas assez de ses citoyens et deux-tiers pensent que la PRM s’intéresse plus aux infractions routières qu’à la prévention.

Communiqué de presse du 2 juillet 2020 Résultats de l'enquêtes 2019

 

 

Enquête
Afin de mieux identifier les besoins de la population dont elle assure la sécurité ainsi que certaines préoccupations, le Comité de direction et la Direction de la Police Région Morges ont chargé l’institut
M.I.S Trend SA, à Lausanne, de mener une enquête d’image et de satisfaction auprès d’un échantillon des populations des 6 communes membres de l’association. Effectuée du 7 novembre au 15 décembre 2019, cette étude a révélé que la mobilité est le principal sujet de préoccupation (62%) de la population sondée, loin devant l’environnement (34%), l’augmentation de la population (29%), la pénurie de logements (27%) puis la sécurité et la criminalité (20%). Sur plus de 7’000 courriers envoyés, 2'800 réponses ont pu être prises en compte dans cette analyse.

Sentiment d’(in)sécurité
Environ un quart de l’échantillon a déclaré s’être déjà senti en insécurité, en particulier les femmes, les jeunes et les personnes de nationalité suisse. La cause principale est la peur d’être volé ou agressé, des trafiquants et des marginaux ainsi que des groupes de jeunes pour près de la moitié des participants. Pour ce quart de population ayant répondu par l’affirmative, les gares sont l’endroit où se cristallise ce sentiment (64%), viennent ensuite la rue (28%) et les parcs publics (20%). Dans près de 9 cas sur 10, ces lieux concernent Morges, en particulier le quartier de la gare. Ce sentiment se manifeste surtout la nuit à partir de 22h (66%) et 62% des répondants interrogés déclarent éviter certains quartiers ou ne sortent pas pour des raisons de sécurité.

Qualité des prestations
4 répondants sur 10 ont déjà eu un contact avec la PRM, quel qu’il soit, au cours de la dernière année et 8 personne sur 10 ont affirmé être satisfaites de ce contact, 36% totalement. Lorsqu’il y a eu insatisfaction sur la réponse apportée par la police, 21% ont invoqué l’impolitesse et 20% ont affirmé qu’elle n’a pas pris l’affaire au sérieux ou qu’elle n’en a pas fait assez. Cette étude a aussi mis en évidence que le périmètre géographique d’action de la PRM est encore mal connu par la population : un tiers des personnes interrogées déclare ne pas savoir quelles sont les communes concernées. Les missions les plus connues sont le contrôle du trafic (95%), les amendes d’ordre (93%), le maintien de l’ordre (92%) et la signalisation routière (91%).

Image
L’image de la PRM s’avère être bonne auprès de 8 personnes sur 10 et les qualités qui lui sont associées sont nombreuses : utilité, autorité, sens des responsabilités, compétence et respect. 86% des participants lui font confiance et même 56% lui font totalement confiance. De plus, seul un quart des participants estime que la PRM agit sans préjugés. A noter que la première qualité de la PRM est son utilité, reconnue par 94% des répondants, tandis que son autorité est mise en avant par 83%.


Améliorations
Pour la PRM, cette étude montre que la transition a été réussie entre la police d’une ville à une police régionale, avec une attention particulière à porter sur les plus petites communes. Il s’agit aussi d’améliorer la communication pour mieux faire connaître la PRM et son action régionale, notamment en restituant les résultats de la présente étude, mais aussi d’affiner la qualité de certains de ses services. A travailler également, notamment à travers la formation continue, certains aspects comportementaux, en mettant l’accent sur l’ouverture d’esprit et la prise en considération au bon niveau du problème citoyen.

De plus, il est intéressant de relever que lorsqu’il est proposé aux répondants de donner des pistes pour améliorer le service de la PRM, l’étude se heurte à un fort taux sans réponse (36%) ou de personnes qui ne formulent pas de proposition. Il s’agit également de se montrer très vigilent quant au sentiment d’(in)sécurité et aux exemples données par la population interrogée, tout en rappelant leur caractère subjectif.

La proximité établie restera au cœur de notre action, à l’image des dernières semaines de pandémie au cours desquelles la PRM s’est montrée très présente, en particulier pour faire de la prévention, et accompagner l’ensemble des commerçants pendant la levée progressive des mesures liée à la pandémie du coronavirus.

Morges, le 2 juillet 2020

Pour de plus amples renseignements :
Police Région Morges : Maj Clément Leu, Commandant, tel 021 811 19 19